Master de sciences et technologies - Mention Chimie Environnement

objectifs de la mention :

 

site web du master chimie environnement


La chimie est une composante majeure des relations existantes, ou à construire, entre nature, science, industrie et société. Pour cette raison, la chimie a besoin de l’attention de la société, de sa considération, de son soutien et de sa mobilisation vigilante, lucide et résolue. Inversement, la société a besoin de la chimie et des chimistes, car sans eux, aux côtés des physiciens, des biologistes et de bien d’autres scientifiques, pas de possibilité de progrès dans la compréhension globale et la connaissance du monde qui nous entoure. Mais aussi, pas de production et de conservation des aliments ou de purification de l’eau à la hauteur des besoins de nos concitoyens et pas d’énergie en quantité suffisante et dans des conditions respectueuses du fonctionnement souhaitable de notre planète et de notre environnement de proximité.

 

Le développement durable, au cœur des préoccupations actuelles de notre société, doit pouvoir répondre aux besoins des générations actuelles sans compromettre la capacité des générations futures à subvenir à leurs propres besoins, dans un environnement préservé. C’est donc un concept qui doit concilier l'économie, le social et l'écologie, et qui établit ainsi un cercle vertueux entre ces trois pôles : un développement économiquement efficace, socialement équitable et respectueux de l’environnement.

 

Le master « chimie durable et environnement » a pour objectif de former des professionnels qui mettront la chimie au service de l’environnement et du développement durable, en développant notamment une chimie "pensée autrement", accompagnant des changements de concepts et de pratiques.

 

Ce master vise à apporter une formation pluridisciplinaire pour une maîtrise respectueuse de l’environnement. Elle couvre des domaines comme la synthèse moléculaire, la mise en œuvre des matériaux, l’éco-conception mais aussi l’écologie industrielle et le management environnemental. L’ensemble de la formation de cette mention regroupe des disciplines de la chimie et des sciences de l’environnement. La finalité tant professionnelle que recherche de cette mention conduit à former des cadres de haut niveau susceptibles de traiter des problèmes scientifiques et techniques relevant de la chimie durable et de l’environnement (industriel ou naturel) en utilisant des concepts, techniques et procédés ayant pour objectif de créer un cadre de vie fonctionnel et sécurisé pour l’homme sans pénaliser les possibilités de développement des générations futures.

 

Le contenu scientifique entre dans les compétences acquises depuis de nombreuses années par l’Université de Savoie dans le domaine des procédés et systèmes liés à l’environnement, à la chimie, et plus globalement au développement durable.

 

La spécialité Chimie, Environnement et Développement Durable, originale par son contenu, présente une cohérence avec la spécialité Polymères et Technologies Avancées, comme le prouve l’année commune de M1.

 

Objectifs spécifiques en termes de connaissances et compétences

 

La chimie durable et l’environnement représentent des grands domaines d’activité (scientifique et technologique) nécessitant des compétences spécifiques à la fois de la chimie théorique et pratique, de la chimie verte et des sciences de l’environnement (biologie appliquée, écologie, toxicologie, etc…) mais également des compétences en droit de l’environnement, management, diagnostic du risque et la maîtrise de nouveaux concepts tels que le développement durable ou encore l’écologie industrielle. De ce fait, l’objectif de la formation est de donner aux étudiants les connaissances théoriques, pratiques et les méthodologies leur permettant de maîtriser les méthodes alternatives et propres de productions chimiques, de connaître les risques liés à ces activités industrielles, d’être au fait des techniques récentes d’analyse, de caractérisation et de prévention ou traitement des pollutions, dans le respect de la législation et des normes en vigueur.

 

 

organisation :

 

La précédente mention « chimie et écotechniques » comportait trois spécialités :

-         recherche écotechniques divisée en quatre parcours,

-         chimie, environnement, développement durable avec deux parcours

-         polymères pour technologies avancées avec deux parcours

La spécialité « recherche écotechniques » présentait des objectifs de formation distincts, recrutait majoritairement des élèves-ingénieurs en double cursus, donc d’origine très différentes de celle des spécialités CEDD et PTA, avec une équipe pédagogique séparée. Il n’a donc pas été possible de mutualiser le fonctionnement de la mention et cette spécialité a évolué « séparément » au cours du contrat quadriennal 2007-2010.

Fort de ce constat, afin d’assurer une meilleure lisibilité de l’offre de formation de l’Etablissement, il a été décidé de présenter un dossier spécifique pour les spécialités CEDD (avec 2 parcours) et PTA (avec 2 parcours), regroupées sous la mention « chimie durable et environnement »

En effet, tous les indicateurs détaillés ci-après démontrent la pertinence d’une telle mention dans le domaine SCIENCES, TECHNOLOGIE, SANTE à l’Université de Savoie.

Cohabilitation

La spécialité PTA est cohabilitée avec l’Université Joseph Fourier (UJF) de Grenoble depuis 2007. Il est à nouveau demandé une cohabilitation pour cette spécialité. En effet, les enseignants-chercheurs de la section 33 de l'Université de Savoie (UdS) assurent environ 40% des enseignements de la spécialité PTA dispensée à l’Université Joseph Fourier et participent systématiquement aux jurys de soutenance de stage. Cette spécialité s’adosse à un laboratoire de recherche reconnu de l’Université de Savoie, le LMOPS - UMR CNRS n°5041. Pour mémoire, l'UdS est "co-fondateur" de cette spécialité au même titre que l'UJF, tant pour la définition des contenus, des programmes que pour la mise en place des partenariats avec l'Italie et les industriels, depuis 2002.

Les enseignements de M2 Chimie, spécialité PTA se feront intégralement à l’UJF. Le choix a été fait par souci d'économie et pour limiter les déplacements des étudiants (le campus de l’UJF et de l’UdS sont distants de 65 km ou 1h de trajet).

 

 

La mention comporte deux spécialités :
-         CEDD (Chimie, Environnement, Développement Durable), indifférenciée P ou R (le stage terminal de M2 détermine le qualificatif « professionnalisant ou recherche »), comportant deux parcours (DRiME et SOuRCE),
-         PTA (Polymères et Technologies Avancées), comportant deux parcours (l’un est professionnalisant, l’autre est orienté recherche).
 
La spécialité PTA est co-habilitée avec l’Université Joseph Fourier de Grenoble. Les enseignements de M1 de la spécialité CEDD permettent la poursuite d’études en M2 PTA de l’Université Joseph Fourier.
 
 
 
DOCTORAT ou VIE ACTIVE
S10 (M2)
TRONC COMMUN
PTA R
PTA P
S9 (M2)
DRiME
SOuRCE
PTA R
PTA P
S8 (M1)
DRiME
SOuRCE
S7 (M1)
TRONC COMMUN
 

 

 
codes couleur :

 

UDS Chambéry : spécialité CEDD (indifférenciée P-R)
UJF Grenoble : spécialité PTA
 
Le premier semestre de M1 est commun aux deux spécialités (donc aux quatre parcours). Le deuxième semestre de M1 comporte une UE commune et des EC au choix de l’étudiant dans chaque parcours.
 
La spécialisation est effective à partir de l’entrée en M2. Les parcours de la spécialité CEDD à l’Université de Savoie comporte deux UE communes et plusieurs EC au choix de l’étudiant en S9. Le S10 est un tronc commun comportant une UE d’ouverture vers l’activité professionnelle (outils de communication et d’insertion professionnelle) et un stage de 4 à 6 mois en entreprise ou en laboratoire de recherche.
 
Les parcours de la spécialité PTA à l’Université Joseph Fourier sont accessibles aux titulaires du M1 Chimie de l’Université de Savoie.
 
L’information donnée aux étudiants ainsi que les EC au choix dans les parcours du M1 et du M2 permettent un éventuel changement de spécialité (CEDD ou PTA).